Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.

Un musée à VLB

Connaissez-vous le musée du village ?

 

JPGF (Jeunesse Préhistorique et Géologique de France)

 

 

Visite au Musée de l’association JPGF

 

Ce musée se trouve près de l’église St-Didier et tout près du puits gallo-romain. Cette visite nous a permis de rendre hommage au plus vieux des Beauvillésois (admirez son sourire !); il repose dans un sarcophage mérovingien en plâtre et à côté de restes humains, trouvés dans le sous-sol de l’Eglise du village (qui, elle, date du XIII° siècle).

 

img_musee_01 img_musee_02

 

Nous avons ensuite pu admirer de près la statue originale de Saint- Didier(13 ème siècle ).

Eh oui, vous ne savez peut-être pas que celle qui est en haut de l’église est une reproduction car le temps, la pollution et les intempéries auraient fini par la détériorer complètement si l’association n’avait pas pris soin de la protéger, bien à l’abri, à l’intérieur du musée…

L’église de Villiers –le –bel pendant la Révolution

img_musee_03
img_musee_04

Statue de Saint -Didier ; patron de Villiers-le-Bel, XIIIème Siècle

Puis nous avons pu admirer la tombe d’un chevalier, un des premiers Seigneurs de Villiers-le-Bel (à ne pas confondre avec notre hôte !!!!!).

img_musee_05
img_musee_06

Un autre Seigneur a ensuite attiré notre attention ; savez-vous quel est son nom ??? Un indice, c’est le même nom qu’une plante sous laquelle on se souhaite la bonne année…

Cherchez bien sur l’assiette ci- contre :

img_musee_07

 

M. Guadagnin nous a ensuite détaillé les armoiries de la famille de Villiers et la généalogie des seigneurs du lieu.

img_musee_08

Notre visite s’est ensuite poursuivie autour de céramiques qui datent du X° au XVI° siècle dont la production était très répandue dans la Vallée de l’Ysieux (dans les villages de Lassy, Fosses et Bellefontaine).

Les potiers ont profité de gisements d’argile pour y établir leurs ateliers durant de nombreux siècles.

img_musee_09

img_musee_10

 

 

 

 

Ces céramiques médiévales étaient utilisées à Villiers-le-Bel comme dans toute la région, pour différents usages culinaires, pots à encens (pour un usage funéraire), vaisselle, conservation des aliments …

 

img_musee_12

Que de diversité dans les formes, comme des couleurs, qui ont ravi les yeux des amatrices de poterie que comptait le groupe de visiteurs : cruches, pichets, coquemars à panse perforée, et autres cruchons à bec verseur… Avec également une grande diversité dans les décors : glaçures, décor appliqué, incisé et estompé au pouce, volutes à l’ocre rouge, oules et pots globulaires…

 

 

img_musee_13 img_musee_14

 

Des poteries de ce type ont été retrouvées récemment dans les fouilles réalisées lors des travaux de l’école qui touche l’église et l’îlot de l’Eglise Saint -Didier… Plus ou moins fragmentées, elles n’ont pas encore été restaurées et feront l’objet d’une présentation ultérieure, nous a précisé notre guide.

Selon vous, à pouvait servir la faisselle blanche de la photo, en haut à gauche ?

La dernière partie de notre visite s’est tenue au premier étage du musée, qui abrite une salle de documentation.

Nous avons pu poser des questions à notre hôte, afin de mieux le connaître et comprendre comment il avait accumulé autant de connaissances pour nous guider si facilement pendant la visite et répondre à toutes nos questions…

M.Guadagnin nous a révélé qu’il avait fouillé plus de cent sites archéologiques au cours de sa vie.

Son premier chantier de fouilles avait pour cadre la Bretagne, en 1965 ! Nous avons donc calculé que cela signifie qu’il réalise des fouilles archéologiques depuis 47ans !!!

Lorsqu’on lui demande quel est le chantier de fouilles qui l’a le plus marqué, il n’hésite pas longtemps pour nous répondre que c’est celui de Bouqueval (un petit village à quelques kilomètres de Villiers-le-Bel). Il y a découvert un cimetière gaulois du V° siècle dans lequel deux chars et des guerriers armés ont été mis à jour (un trésor d’une grande rareté pour notre région !).

Enfin, nous l’interrogeons sur le chantier qui a duré le plus de temps : c’ est celui des potiers de Fosses qui doit se finir prochainement et qui a commencé en 1993….

Viennent ensuite des questions sur les techniques et les outils utilisés pendant les fouilles, mais notre guide nous dit qu’il sera plus judicieux de détailler ces techniques sur le terrain. Il nous dit qu’il faudra que l’on aille sur le site de Fosses, au printemps dès que celui-ci ouvrira à nouveau à la fouille (seconde semaine des vacances de Pâques).

Dans l’intervalle il nous invite à aller admirer une partie des vestiges de fouilles du site de Fosses qui sont exposées au Musée d’Archéa (à Louvres). Nous lui indiquons que cela est prévu pour la prochaine séance du club, dès la semaine prochaine !

Nous prenons congé et quittons ce musée qui n’a ouvert que pour notre visite ! Nous remercions la JPGF qui nous a autorisé à photographier les œuvres du musée (et à les publier sur la Maison des Savoirs). Merci également à Danielle qui nous a pris en photo.

 

Compte rendu de visite du 19/01/2012 des élèves du club Archéologie du collège (réalisé par Noémie et Jehany).

Établissement

Pédagogie